Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
5 min

Attirer ses clients à l’ancienne ou faire preuve de modernité ?

53 %, c’est le nombre de « likers » en France sur Facebook.
91 %, c’est le nombre de Français qui relèvent leur courrier chaque jour.
A première vue, on aurait plutôt tendance à opter pour le courrier publicitaire, sauf que…c’est plus onéreux que créer sa fan page ! Comment j’arbitre ?

Est-ce la même cible ?
Contrairement aux idées reçues, les principaux lecteurs du courrier papier sont les 15-34 ans ! Pour ce qui est de Facebook, la moyenne d’âge des likers serait de 36 ans. La cible sur Facebook semble donc plus âgée (même si elle reste jeune) que les lecteurs de courrier papier.

Avantages/Inconvénients de chacun ?
-> Il faut savoir que 57 % des Français souhaitent recevoir le courrier publicitaire. Pourquoi ? C’est le moyen d’obtenir des renseignements de manière rassurante, et il génère également un sentiment de proximité (encore plus s’il est nominatif). Sur les 97 % qui le lisent ou le feuillettent, 83 % le relisent, 78 % le conservent et 86 % utilisent les bons de réduction présents dans ces courriers publicitaires. Pour 54 % des lecteurs, le courrier publicitaire rend l’entreprise plus proche et plus humaine. L’inconvénient de ce canal est bien entendu le coût…
-> Si on pense à Facebook, l’avantage majeur est bien sûr la gratuité. Vous pouvez réaliser un véritable ciblage en segmentant par âge, localisation géographique, sexe, etc. Attention toutefois, son utilisation doit être très stratégique et minutieuse, quand on sait que plus d’1 fan sur 2 se désabonne. Il faut instaurer une relation intime de manière à privilégier vos internautes, et transparente quant à l’utilisation de leurs données personnelles (78% d’entres eux avouent être inquiets à ce sujet !). Il faut être réactif dans le dialogue et répondre à vos fans de manière personnalisée. Attention : avoir trop de fans devient parfois difficile à gérer. Veillez également à la protection de votre fan page, notamment en évitant les intrusions de concurrents qui « s’amuseraient » à détériorer votre image.

Conclusion ?
52% des lecteurs de courriers publicitaires ont effectué au moins 5 achats en ligne durant les 6 derniers mois ! Mon conseil ? Lier les 2, l’un n’exclue pas l’autre. Investissez dans le « papier » et parlez de votre fan page. Il est toujours plus avantageux de multiplier les canaux.

Très bonne semaine 😉

Sources : Marketing Direct n°151 Novembre 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *