5 min
Partager l'article

Le Marketing Made in France : la promotion d’une préférence nationale

Le Made in France est un concept à la mode. Revenu en force lors des dernières présidentielles, les pros du marketing n’ont pas tardé à se lancer à l’assaut de ce nouveau marché. Mais est-ce simplement un effet de mode ou cette idée s’installe-t-elle réellement dans l’esprit des consommateurs ?

Le Marketing Made in France

Le Marketing Made in France, c’est quoi ?

Le Made in France a le vent en poupe chez les entreprises et les consommateurs. Un argument de vente pour les uns, il est une forme de “patriotisme économique” pour les autres. Le recours à la préférence national dans l’achat de produits se développe de plus en plus dans les habitudes de consommation.

Il est vrai que le Made in France coûte plus cher, notamment concernant les produits du quotidien. Vous pouvez le voir quand vous vous rendez au rayon fruits et légumes de votre supermarché. Les légumes français sont généralement plus chers que ceux provenant d’Espagne par exemple.

Mais le Made in France c’est aussi un gage de qualité, une référence pour les consommateurs.

Les produits venant de l’étranger et notamment de Chine sont parfois moins chers à l’achat mais cela se fait parfois au détriment de la qualité, ou au détriment d’aspects plus sociaux…  Les consommateurs recherchent aujourd’hui des produits durables et surtout sans risques pour leur santé. Bref, ils en veulent pour leur argent !

De cette mouvance est né le label “Made in France” pour garantir la provenance des produits.

Cette volonté de défendre les produits nationaux se traduit également à une plus petite échelle.

Par exemple, la Bretagne défend elle aussi ses produits régionaux. Une association de patrons bretons a créé le label Produit en Bretagne. L’association regroupe 300 entreprises de la région, prône le développement de l’emploi et des entreprises locales par l’achat militant et responsable. Et ça marche.

marketing made in France

Que ce soit les producteurs, les entrepreneurs, les consommateurs et les politiques, tous s’accordent sur un point : il faut promouvoir le Made in France !

Quel intérêt pour votre entreprise ?

Tout d’abord, il y a une véritable demande. Si vous vendez des produits français, faîtes le savoir car cela jouera en votre faveur !

En effet, selon un sondage IFOP-Atol*, 77% des sondés se disent prêts à payer plus cher pour un produit fabriqué en France. Près de 95% des français voient même dans l’achat d’un produit Made in France “un acte citoyen”. Acheter français, ce n’est pas seulement pour la qualité, mais c’est aussi pour sauvegarder l’emploi.

Vous pouvez retirer un vrai bénéfice à promouvoir vos produits d’origine française et certaines marques ont flairé le bon filon assez vite.

Les marques déferlent sur la vague tricolore

Vous vous rappelez du coup de com’ d’Arnaud Montebourg en marinière à la Une du Parisien ? Suite à cette couverture, les ventes de marinières se sont envolées !

C’est la marque Armor-Lux qui fabrique les célèbres t-shirts qui a eu une belle surprise en voyant ses commandes augmenté de plus de 75% sur les deux jours suivants la parution du magazine.

Le Marketing Made in France

Certaines marques se sont emparées du Made in France comme stratégie marketing et en ont fait leur principal atout de vente.

Ainsi “le slip français” joue sur les couleurs, bleu, blanc, rouge et martèle que sa production est française. 

Le Marketing Made in France

Atol reprend le logo Made in France jusque dans ses publicités télévisées. Le fabricant de lunettes a d’ailleurs souhaité joindre les paroles aux actes en relocalisant sa production en France et en s’autoproclamant “créateur citoyen”.

Aujourd’hui, c’est la tendance française qui se démarque au point que certaines marques n’hésitent pas à bouger les codes. Ainsi Renault a fait un beau pied de nez à la marque allemande Opel dans sa publicité pour la nouvelle Mégane, en vendant la qualité “version française”.

Les marques étrangères surfent aussi sur la vague tricolore. C’est le cas de Toyota qui fabrique sa Yaris à Valenciennes et le fait savoir auprès des acheteurs français.

Les limites du Made in France

Produire en France coûte plus cher et c’est un vrai choix stratégique pour les entreprises qui n’est pas à prendre à la légère.

De même, il est rare qu’un produit soit 100% français. Si celui-ci est fabriqué en France, les matières premières indispensables à sa fabrication peuvent aussi provenir de pays étrangers.

Il faut savoir qu’il suffit que 45% du coût de fabrication soit réalisé sur le sol français pour que le produit soit estampillé Made in France.

Conclusion

La France est un label qui se vend bien. Les français sont friands des produits issus de la production nationale.

Cette tendance qui commence à s’ancrer dans les habitudes de consommation va peut être réussir à s’installer durablement, et peut véritablement créer de nouvelles opportunités pour les entreprises.

[box]On nous a gentiment fait passer un autre lien qui renvoit à un autre sondage, plus orienté sur l’alimentaire cette fois-ci et où les résultats ne sont pas les mêmes. En effet, selon le baromètre Opinion Way pour Sofinco, pour 78% des Français, le prix est le premier critère d’achat de produits alimentaires. La composition des produits (33%) et leur provenance (29%) arrivant loin derrière et ce, malgré les derniers scandales avec la viande de cheval.[/box]

>> Et vous, est-ce que vous privilégiez les produits français quand vous faîtes vos courses ? Ou le prix est-il votre premier critère ?

* Etude Ifop pour Atol réalisée du 8 au 10 janvier 2013 par questionnaire sur un échantillon de 1008 personnes

5 commentaires sur “Le Marketing Made in France : la promotion d’une préférence nationale

  1. Une erreur c’est glissée dans votre article. En effet, Atol n’utilise pas le logo « made in France » mais le logo du Label « Origine France Garantie », seul Label transversale qui garantie l’origine française.
    Les critères du label sont rigoureux. Pour qu’un produit soit labélisé il doit remplir 2 obligations cumulatives : —entre 50 % et 100 % du prix de revient unitaire doit être français; — le produit doit prendre ses caractéristiques essentielles en France.

    1. Bonjour Pierre, merci pour le retour ! Nous avons fait des recherches par rapport à votre question de notre coté, et comme il existait un doute, nous l’avons mis à jour. Merci d’avoir porté notre attention sur ce sujet. Je vous souhaite une excellente semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *