5 min
Partager l'article

Campagne emailing : comment éviter de passer en SPAM ?

Dans cet article, je vous propose quelques astuces pour éviter à vos campagnes de se retrouver dans la boite “spam” de vos clients.

Mais tout d’abord revenons sur ces différents concepts que sont l’email marketing et… le spam.

Les campagnes emailing, c’est quoi ?

Le but d’une campagne emailing est de faire la promotion d’un produit ou d’un service en touchant directement un utilisateur via son adresse email.

La promotion des produits ou services peut se faire directement dans le mail, ou indirectement, en apportant des contenus à valeur ajoutée qui ensuite serviront à la promotion de ce que l’entreprise a à commercialiser.

L’emailing se caractérise par son efficacité, son coût attractif et la possibilité d’en suivre de très près la performance et les résultats.

Toutefois, il ne suffit pas d’envoyer n’importe quoi à n’importe qui. Il y a des consignes à respecter.

Qu’est-ce qu’un spam ?

Par définition, le spam est une communication électronique non sollicitée.

La plupart du temps, il s’agit de publicités envoyées en masse que vous retrouvez dans vos courriers indésirables. Dans ce cas, le destinataire n’a pas donné son accord pour recevoir ces mails mais son adresse se retrouve dans la liste d’un spammeur.

L’objectif d’une campagne emailing est de toucher le plus de monde possible certes, mais surtout de cibler juste.

D’où l’intérêt d’avoir une liste d’emails qualitative pour laquelle on a obtenu l’autorisation de ses prospects avant de leur envoyer nos messages.

Comment éviter d’être assimilé à du spam ?

Vous avez passé du temps à élaborer votre newsletter ou votre message promotionnel, ce n’est pas pour vous retrouver dans les courriers indésirables de vos destinataires !

D’où l’intérêt de savoir comment passer au travers des filtres spam en respectant des règles précises.

1. Construire une mailing list de qualité

Cela commence par construire une liste en béton armé. Cette dernière doit être le plus étoffée possible et bien renseignée… (fautes de frappe, anciennes adresses qui n’existent plus).

Vous avez différents moyens pour augmenter votre mailing list : ce peut être vos clients actuels, des prospects, des emails récoltés suite à une inscription sur un blog, un site ou une landing page, grâce aux réseaux sociaux, à un concours…

Dans tous les cas, l’inscription doit être volontaire et c’est cette condition qui fera que votre liste sera de qualité et que vous éviterez un grand nombre de désinscriptions.

Une fois que vous avez votre liste, le travail est loin d’être fini !

Il va falloir la satisfaire avec du contenu de qualité et régulier ! Si votre contenu est ennuyeux ou mal rédigé, vos destinataires vous classeront d’eux-mêmes dans leurs courriers indésirables.

N’oubliez pas ce sont vos destinataires qui décident de vous garder ou de vous jeter à la corbeille… et oui la vie est dure parfois 😉

2. Inspirer la confiance lors de vos campagnes emailing

Si vous voulez qu’un prospect vous donne son adresse mail, il va falloir lui inspirer confiance ! Autrement dit, votre sujet de mail, votre contenu et votre appel à l’action sont très important dans la forme et dans le fond.

Pour cela, vous devez dire qui vous êtes, quel est votre secteur, quels sont vos produits et ce que vous pouvez lui apporter.

De même, dans vos campagnes vous devez intéresser vos destinataires : en leur apportant des informations utiles par exemple, ou en leur donnant accès en exclusivité à des promotions.

Bref, vous devez les bichonner.

Si dès le premier mail, vous tombez à côté de leurs attentes, vous pouvez leur dire au revoir.

3. Respecter la loi

Il va s’en dire qu’une campagne d’emailing doit respecter certaines conditions légales.

En effet, l’envoi d’emails de masse et sans autorisation est illégal en B2C !

En revanche, cette règle est plus floue en B2B puisque l’achat de liste est possible mais c’est une pratique qui reste particulièrement déconseillée.

Si vous envoyez un mail à une personne qui ne l’a pas désiré, elle vous mettra automatiquement en spam… Et c’est le meilleur moyen de se faire blacklister par les fournisseurs d’accès à internet!

Vous êtes perdants à tous les coups, donc faites attention.

4. Être transparent

Pour être reconnaissable, il vaut mieux garder la même structure pour le titre et la mise en page, avec le nom de l’expéditeur et la même adresse IP à chaque fois.

Vous serez reconnaissable par Gmail ou Yahoo et par vos destinataires.

De même, le choix de l’objet de votre mail est primordial car c’est la clé de votre taux d’ouverture. Il doit être clair et correspondre au contenu de votre mail.

Par ailleurs, le lien de désinscription doit être visible et facile à trouver. Il vaut mieux une désinscription plutôt que votre mail soit signalé comme spam.

Soyez également régulier dans vos envois. Il n’y a rien de plus embêtant que de recevoir une newsletter tous les six mois (car généralement on a oublié qu’on s’y est un jour inscrit) mais c’est aussi énervant d’en recevoir tous les jours !

Il faut savoir doser. Le mieux est d’indiquer dès le moment de l’inscription la fréquence de vos envois ou même de permettre à vos prospects de fixer cette fréquence.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *