Partager l'article
  •  
  •  
  • 2
  •  
5 min

Marketing émotionnel ou marketing pragmatique : quelle est votre préférence ? [Infographie]

Dans cet article, je vous propose de découvrir comment fonctionne le cerveau d’un professionnel du marketing et si vous êtes plutôt du côté marketing émotionnel ou plutôt du côté marketing pragmatique.

Je vous rassure tout de suite, nous n’allons pas parler neurologie donc pas besoin d’avoir fait des études de médecine pour comprendre cet article 😉

Le cerveau est divisé en deux parties : la partie gauche et la partie droite. Jusque là, rien de bien compliqué ! Pour les scientifiques, ces deux parties ont des orientations assez différentes et façonnent la personne que nous sommes.

L’infographie suivante applique cette théorie aux professionnels du marketing.

Vos campagnes marketing sont différentes selon que vous pensez plus avec votre cerveau gauche (logique et pragmatique) ou avec votre cerveau droit (celui des émotions).

Nous allons voir que les approches marketing sur les différents supports diffèrent selon la partie de votre cerveau qui serait dominante pour vous.

Mais tout d’abord, voyons quelles sont les différences entre les deux parties du cerveau.

Cerveau gauche et droit : marketing émotionnel ou pragmatique ?

Les deux hémisphères du cerveau représentent chacun certains aspects de notre personnalité.

Le côté gauche est celui de la logique et du pragmatisme. Il vous aide à faire attention aux détails. C’est le côté réaliste qui planifie et qui est méthodique. C’est grâce à lui que vous développez un esprit scientifique et pragmatique.

En revanche, le côté droit est celui de l’émotion. Il accorde plus d’importance à l’art et à la créativité. Ce sont les rêves et l’imagination qui prédominent. Vous pouvez parfois être distrait car vous préférez la fiction à la réalité.

Vous vous êtes déjà reconnu dans l’une ou l’autre de ces descriptions ? Pour vous aider à définir quel « marketeur » vous êtes, voici quelques exemples au travers des supports utilisés pour faire de la publicité.

Exemple : publicité télévisée

Si vous êtes plus “cerveau gauche”, vous allez décrire le produit ou le service d’un point de vue « pratique » : ce que vous obtenez grâce à lui, pourquoi vous en avez besoin et pourquoi vous ne l’aurez pas ailleurs. La publicité met en avant le produit ou le service et moins le storytelling. Elle montre le produit en action et différents témoignages de clients satisfaits qui vous expliquent pourquoi vous allez vous aussi adorer l’utiliser.

En revanche, si vous êtes un “marketeur du cerveau droit”, vous allez élaborer votre publicité sous la forme d’une petite ou d’une grande histoire impliquant la marque. Vous aurez tendance à choisir un ton décalé, drôle, décalé, voire surprenant pour rendre votre publicité mémorable.

Exemple : publicité dans les magazines

Les “cerveaux gauches” intègrent un URL à toutes leurs publicités figurant dans les magazines. Ainsi, les ventes peuvent être suivies en terme de ROI pour chaque publication.

Les “cerveaux droits” créent une publicité dépliable au sein du magazine pour que le lecteur ait le souffle coupé. Le but est de faire voyager le lecteur plutôt que de mettre en avant l’aspect pratique du produit.

Exemple : la campagne d’affichage

Le côté gauche du cerveau aura tendance à préférer les emplacements stratégiques pour vendre. Par exemple, sur un accès où il y a beaucoup de trafic et même des embouteillages pour être lu facilement par les automobilistes. Ce peut être l’occasion de mettre en avant des promotions et de donner envie à la cible d’acheter de suite.

Le côté droit du cerveau va plus accentuer sur un affichage numérique, l’extravagance du support, ou le coté décalé pour rendre le produit vivant. Le consommateur doit ressentir le plaisir que pourrait lui procurer le produit.

Exemple : le marketing en ligne

Les marketeurs utilisant plus le cerveau gauche investissent dans le ciblage de leur campagne, utilisent des outils d’analyses pour suivre tous les metrics et évaluent l’impact de la campagne sur les ventes.

Les marketeurs utilisant plus le cerveau droit vont personnaliser la campagne, notamment sur les réseaux sociaux afin de faire connaître la marque. Ils utilisent YouTube, Facebook et Twitter pour engager des conversations et se démarquer des concurrents.

Réflexions sur le marketing

Selon que vous utilisez votre cerveau gauche ou votre cerveau droit, votre perception du marketing sera différente.

Si vous utilisez plus votre cerveau gauche, vous aurez tendance à penser que  “les profits commencent avec le marketing. La meilleure façon de mesurer le succès d’une campagne est de le faire à travers son impact sur le ROI”. Le marketing pragmatique, ou du cerveau gauche, appelle à l’action. L’approche est très transactionnelle : ce que l’on va retrouver très souvent dans les méthodes de marketing direct.

En revanche, si vous pensez plus avec votre cerveau droit, vous penserez plutôt que “le marketing est un art, pas une science. Son impact se mesure par la perception de la marque par ses clients et leur fidélité. Il ne peut pas toujours être mesuré avec les maths”. Le marketing émotionnel, ou du cerveau droit, est celui qui va construire une marque. L’approche est celle de l’imaginaire ou de la conversation : ce que l’on va retrouver très souvent dans ce que nous appelons le branding.

Pour vous tester et savoir lequel de votre cerveau vous ressemble le plus, voici l’infographie !

marketing émotionnel

Alors vous êtes plutôt cerveau gauche ou cerveau droit ? Ou vous vous reconnaissez dans les deux ?

>> Si vous avez aimé cet article, partagez le sur les réseaux sociaux !

Source : http://blog.marketo.com/blog/2012/01/the-right-brain-vs-left-brain-of-marketers.html

6 commentaires sur “Marketing émotionnel ou marketing pragmatique : quelle est votre préférence ? [Infographie]

  1. C’est très « sympa » comme approche mais ça manque justement un peu de neurologie… parce que les émotions, en particulier, ne viennent pas du néo-cortex mais de notre cerveau limbic (nous en prenons conscience par des signaux énergétiques qui se diffusent dans notre corps)… Le marketing est nécessairement émotionnel parce que nous ressentons les choses (les objets et les personnes) avant de les comprendre ou de les analyser. Ce qui explique l’échec de toutes les prévisions logiques et mathématiciennes en marketing… « Market will not be seduced by logic » Seth Godin – Par ailleurs je suis l’auteur d’un blog consacré au marketing émotionnel : http://www.marketingemotionnel.com et expert de la relation et des partenariats.

    1. Bonjour Patrice et merci pour votre commentaire très intéressant ! Ce blog a pour vocation de faire connaître différents aspects du marketing. Pour ceux qui est de la neurologie, nous laissons aux experts le soin d’en parler 😉

    1. Hello Ericka,

      Thank you very much for you kind comment.
      We are very happy to have been able to help you.
      Do not hesitate to connect our RSS blog to your feedly or scoop it.
      You’ve made our day too 🙂
      Have a nice day

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *