Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
5 min

Le marketing sensoriel

Le marketing sensoriel, c’est quoi ?

Le marketing Sensoriel regroupe l’ensemble des techniques marketing visant à utiliser un ou plusieurs des 5 sens pour favoriser l’achat d’un produit ou service.
Qui n’a jamais senti la bonne odeur du pain chaud en passant devant une boulangerie ? Et oui même nos petits commerces de proximité font du marketing sensoriel, diffusant une odeur alléchante pour qu’on entre.
Le marketing sensoriel est partout. En effet, il a pour objectif de susciter une émotion chez le consommateur pour le pousser à l’achat et cela en faisant appel à ces 5 sens : La vue, L’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher.
Le consommateur n’achète alors plus un produit, une marque ou un logo mais une sensation.

marketing sensoriel

Quel intérêt pour mon entreprise ?

Le marketing sensoriel, créant ainsi une intimité avec les consommateurs, est devenu un outil incontournable pour les entreprises afin de renforcer leur image de marque.
Cette technique mène les consommateurs à magasiner plus longtemps, à ressentir un plus grand sentiment de satisfaction, à percevoir les temps d’attente comme étant moins longs et même à acheter davantage! Cette stratégie aurait même un pouvoir de séduction, voire de fidélisation !

Comment vous y prendre ?

Comme en marketing classique, chaque stratégie doit être définie en fonction des particularités de l’entreprise.

Il existe 5 types de marketing sensoriel :

Le marketing visuel

La vue est le premier contact avec un produit ou un point de vente. C’est pour cela que rien n’est laissé au hasard. Ainsi, le choix des couleurs et des formes lors de la conception d’un produit, de l’aménagement d’un point de vente, ou de la réalisation d’une campagne publicitaire constitue un facteur clé de succès utilisé depuis longtemps. Eh oui, ce sont ces facteurs d’ambiance qui permettent au consommateur de catégoriser un magasin et de savoir où il est au premier coup d’œil.
Le client sera effectivement plus disposé à acheter un produit s’il le trouve esthétique. On peut citer quelques exemples de marketing visuel : les écrans géants « Coca-Cola » ou « Siemens » dans les centres villes des plus grandes métropoles internationales telles que Londres, New York, ou Tokyo, ou encore les têtes de gondole des rayons de grandes surfaces agencées aux couleurs de la promotion de la semaine.

La tendance la plus récente en terme de marketing visuel repose sur la présence d’un « espace vidéo » dans les points de vente. Décathlon a, par exemple, mis en place dans certains de ses magasins un espace vidéo où le client peut voir des séquences sportives entrecoupées de spots promotionnels. Les grandes surfaces présentent certains de leurs produits à l’aide d’écrans vidéo. Les nouvelles technologies d’écrans plats sont aujourd’hui un moyen efficace de favoriser les ventes et sont une preuve intangible de l’évolution du marketing visuel.

Le marketing sonore

Qui de vous n’a pas répété inconsciemment une mélodie écoutée lors d’une publicité ou dans un point de vente ?
Évidemment, le son est un excellent moyen de faire retenir votre marque aux clients. Pour cela, il faut choisir une phrase simple, la bonne intonation, la bonne voix et la musique en fond, une fois tous ces éléments en mains, il vous suffit de les diffuser régulièrement. Ainsi, sans s’en rendre compte votre interlocuteur se souviendra de cette mélodie.
Prenons l’exemple de l’enseigne Sephora qui diffuse une majorité de musiques de style New Age très lentes afin de ralentir le rythme de circulation, de favoriser l’exploration du magasin tout en essayant d’accroître le temps passé par le client.
A l’inverse, la chaîne de restaurants Hippopotamus augmente le volume sonore et le tempo de la musique le samedi soir dans le but de stimuler les clients pour qu’ils consomment plus vite et donc de réaliser le maximum de couverts.

marketing sensoriel

Le marketing olfactif

Comme l’indique son nom, le marketing olfactif utilise les odeurs comme outil d’incitation à l’achat. En effet, celles-ci réveillent les émotions et souvenirs du consommateur. Prenons l’exemple de Galeries Lafayette qui diffusent une odeur de sapin en période de Noël et une odeur de Monoï au rayon maillots de bain l’été.

d. Le marketing gustatif

Cette pratique est généralement appréciée des consommateurs et heureusement se révèle être génératrice de ventes. Les clients, séduits sur le moment par des produits, n’hésitent alors pas à les acheter. On peut goûter toute sorte de produits alimentaires : du jus de fruit à la charcuterie en passant par le fromage. C’est vrai que le marketing gustatif est tout de même difficile à mettre en place pour tous les produits.

Certes le marketing gustatif est appliqué presque exclusivement aux produits alimentaires, même si l’on peut relever quelques exceptions : pour promouvoir des produits, on l’utilise parfois. Par exemple, dans la boutique Mauboussin des Champs Elysées, les bijoux sont mis en valeur grâce à une fondue au chocolat accessible à tous.

De même des bonbons sont parfois offerts à la caisse des stations essences… Ces efforts sont souvent récompensés, car le client l’apprécie. Citons à ce propos un exemple pas très courant : les dentifrices, le marketing gustatif permet aux différentes marques de se différencier : comme par exemple Colgate qui sort un dentifrice au Bubble Gum.

Le Marketing tactile

Choisir minutieusement la matière et la forme de son produit est un gage de réussite. Les consommateurs ont besoin de manipuler le produit. Il consiste évidemment dans le toucher des produits mais aussi par le contact avec les vendeurs du magasin.
Par exemple, Sephora utilise un tapis rouge moelleux qui participe au confort et au bien-être des consommateurs. Un sol confortable incite davantage à la flânerie.
Autre exemple ! La chaîne américaine de vêtements Abercrombie & Fitch a bien compris le pouvoir du marketing tactile en proposant à ses clients (ou plutôt clientes) de se prendre en photo avec des mannequins portant les vêtements de la marque. Un point de vente a ouvert récemment à Paris, il est donc possible de tester le marketing tactile.

marketing sensoriel tactile
marketing tactile

 

Avant de vous lancer…

Attention, pour tempérer les effets du marketing sensoriel, il faut avoir à l’esprit qu’il existe toute une palette de réactions très variées. Tout d’abord, certains consommateurs se montrent très méfiants : ils voient la moquette rouge épaisse de chez Sephora par exemple et se disent que les produits seront trop chers pour eux. D’autres s’énervent carrément, d’autant plus qu’ils sont maintenant assez informés de toutes ces techniques. D’autres encore n’ont aucune sensibilité à ce genre de pratiques : ceux qui par exemple ne font attention qu’au prix.

Ensuite, il faut savoir que le principal investissement en marketing sensoriel consiste à se différencier des autres en créant une atmosphère unique. Mais c’est vrai que cela peut s’avérer coûteux dans la plupart des cas. En France, les différentes rénovations effectuées dans le secteur du prêt-à-porter ont par exemple montré le bien-fondé de cet investissement de l’atmosphère : la rénovation d’un magasin Caroll a entraîné une augmentation du chiffre d’affaires de plus de 20%.

Enfin, N’oubliez pas que pour diffuser certaines compositions musicales, les entreprises doivent obtenir une licence d’une société telle la SOCAN. Vous ne pouvez pas non plus tenter de manipuler le consommateur à son insu. Par exemple, une entreprise ne peut diffuser dans son rayon de boulangerie une odeur de pains fraîchement sortis du four si ses produits ne sont pas cuits sur place.
Voilà, c’est fini pour aujourd’hui ! J’ai essayé d’être la plus brève possible concernant le marketing sensoriel, mais réellement je pourrai encore vous en parler pendant des heures ! Du coup je pense que j’écrirai voire tournerai d’autres tutos vidéos sur le marketing sensoriel dans un futur (plus ou moins) proche, car il y a vraiment beaucoup de choses à dire à ce sujet ! En attendant, n’hésitez pas à poser vos questions en commentaires. L’équipe ou moi-même nous ferons un plaisir d’y répondre !

Pour voir ou revoir la vidéo d’Emilie sur le marketing sensoriel, cliquez sur lecture ci-dessus.

> Et pour plus de vidéos sur le Marketing, rejoignez-nous sur notre chaîne YouTube !

4 commentaires sur “Le marketing sensoriel

  1. Bonjour, je tiens un magasin de prêt à porter et j aimerai mettre dans mes 3cabines d essayage des senteurs qui pourrait inciter mes clients à se sentir bien et donc à acheter merci de me renseigner sur quel parfum diffuser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *