Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
5 min

Étude : le partage de données personnelles par les individus

Dolist, notre partenaire, nous explique les comportements des individus aujourd’hui face au partage de données personnelles ainsi que leurs exigences.

Les types de comportements en termes de partage de données personnelles

30% des individus déclarent que les données qui les concernent sont personnelles. Considérées comme privées, les propriétaires de ces informations ne souhaitent donc pas les partager.

42% ne sont pas contre le fait de partager leurs données mais restent tout de même prudents.

19% donnent facilement leurs données dans un but purement lucratif. 8% restent laxistes sur le sujet ne percevant pas la valeur personnelle de nombre d’informations et sont facilement enclins à les partager.

 partage de donnees personnelles

Les individus veulent contrôler leurs données personnelles

73% des personnes interrogées désirent pouvoir supprimer leurs données dès qu’ils le souhaitent. Leur deuxième exigence est de pouvoir consulter leurs données à tout moment. En numéro 3 vient le besoin de connaître avec exactitude l’ensemble des données collectées sur sa propre personne.

 partage de données personnelles

L’adresse e-mail vue comme la 5ème donnée la plus personnelle

49% des individus perçoivent l’adresse e-mail comme l’une des données la plus personnelle. La réception d’un message e-mail en provenance d’un expéditeur inconnu n’est pas du tout une pratique appréciée.

 donnees personnelles

Une faible confiance en la protection des données personnelles

La plupart des individus ne font pas du tout confiance aux entreprises en matière de sécurisation des informations. Ils sont contre les démarches marketing sans consentements, perçues comme abusives. On notera cependant que les spams arrivent en dernière position du classement, laissant entrevoir une crainte moins élevée quant à ce sujet.

 usage des donnees personnelles

Les individus ont de grands doutes quant à la bonne protection de leurs données par les organismes. Ainsi, garder la main sur leurs informations personnelles et être assurés de leur sécurité sont les deux principales conditions qui ressortent de ces chiffres.

Il faut rassurer et être transparent : deux maîtres-mots à appliquer sans modération !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *