Utiliser le marketing mobile et la géolocalisation pour doper ses ventes [Les Jeudi d’Émilie]

Vous pouvez lire l’article ci-après « Utiliser le marketing mobile et la géolocalisation pour doper ses ventes » ou accéder directement à la vidéo reprenant tous ses contenus directement en bas de page ^^

marketing mobile

1.    Pour faire simple… Qu’est-ce que le marketing mobile ?

geolocalisationIl était une époque où la seule segmentation géographique que le marketing pouvait utiliser était le géomarketing postale. C’est-à-dire que les différenciations se limitaient à envoyer des offres commerciales ou prospectus différents suivant l’adresse postale des clients ou prospects. Grâce à l’avènement des smartphones, du marketing mobile et de la géolocalisation, on va aujourd’hui bien plus loin. On ne se limite plus au lieu de résidence du consommateur, mais on utilise désormais son positionnement géographique effectif, ce qui permet de lui proposer en temps réel des offres en fonction de là où il se trouve.

2.    Quel intérêt pour votre entreprise ?

  • Cette pratique permet de profiter du succès des smartphones et du fait qu’ils sont de plus en plus utilisés en situation d’achat. En effet, aujourd’hui, 55% des français possèdent un smartphone. Parmi eux, nombreux sont ceux l’utilisant jusqu’au point de vente afin de s’informer, lire les avis avant d’acheter ou comparer les offres (pour 24% d’entre eux).
  • Grâce à la géolocalisation, vous profitez de la notion d’immédiateté. Vous ciblez le client en fonction d’où il se trouve au moment T et donc le touchez encore plus directement.
  • Elle vous permet d’augmenter la fidélisation de vos clients, en leur envoyant par exemple des offres leur étant exclusivement réservées lorsqu’ils se trouvent à proximité ou sur le lieu de vente.
  • Cette technique surfe sur une tendance très vendeuse de nos jours : les bonnes affaires. En effet, les actions de marketing mobile sont bien souvent orientées sur les réductions et offres promotionnelles.
  • Enfin, elle a pour impact direct de drainer du trafic en boutique, grâce à des offres géolocalisées envoyées sur mobiles aux clients/prospects à proximité du magasin.

 

3.    Comment vous y prendre ?

Divers outils peuvent être mis en place :

  • marketing mobileLe Geofencing, c’est à dire le ciblage publicitaire géolocalisé. Il s’agit de SMS ou de notifications PUSH sur les applications. Ils sont envoyées aux clients/prospects se trouvant à proximité du point de vente avec pour but de les faire entrer en magasin. La localisation géographique (ou géolocalisation) des visiteurs est réalisée grâce à leur réseau 3g ou à leur connexion sur le réseau wifi du point de vente ou éventuellement du centre commercial. En général, l’incitation à franchir la porte du point de vente est matérialisée par une réduction. En principe, pour des raisons techniques et éthiques, ce système ne fonctionne que sur clients ou personnes possédant l’application mobile de l’enseigne ou ayant fournit leur numéro de mobile lors de la création de la carte de fidélité par exemple. Dans tous les cas cela ne peut s’appliquer qu’aux personnes ayant accepté d’être géolocalisées.
  • Les campagnes mobiles variant suivant la position. Comme par exemple, les publicités Quick diffusées sur l’application de la Chaîne Météo et dont l’encart met en avant un restaurant différent suivant la position de l’internaute. L’encart change donc au fur et à mesure que l’internaute se déplace de sorte à avoir à chaque fois, le restaurant le plus proche géographiquement.
  • Des cartes de fidélité virtuelles. Gros avantage : les clients l’ont toujours sur eux via smartphone. Les applications de cartes de fidélité, sont soit éditées par les enseignes en elles-mêmes et intègrent plusieurs fonctionnalités : la carte + les catalogues en ligne + les offres du moment… Soit elles sont insérées dans une application porte-cartes regroupant les cartes de fidélité de toutes les enseignes du même centre commercial par exemple, avec en bonus le plan interactif du centre, les promotions par boutique, les événements…

mall

  • Des réseaux-sociaux basés sur la géolocalisation où les centre commerciaux ou point de vente peuvent être identifiés. Par exemple en temps que point de rendez-vous ou comme lieu visité : « Ce soir rendez-vous au Starbucks du Boulevard St-Michel » ou bien, « Emilie s’est rendue aujourd’hui au Printemps Boulevard Haussman ». En faisant des Centres commerciaux des lieux de rencontre ou des lieux à visiter, cela permet d’y drainer du trafic.
  • Les applications mobiles et données géolocalisées peuvent également être recueillies afin de fournir une meilleure connaissance des prospects ou clients, d’expliquer des comportements d’achats, de mieux cerner leurs préférences … On peut par exemple tracer les boutiques visitées, les produits scannés sur des applications dédiées…

4.    Avant de vous lancer…

  • Attention cependant à ne pas trop abuser du geofencing (le ciblage publicitaire géolocalisé) et notamment par SMS, car ce dernier peut être jugé intrusif et à la limite de l’espionnage.
  • Pour que ce type de marketing mobile fonctionne, il est indispensable que l’usager ait autorisé la géolocalisation sur son appareil.
  • mobilePour maximiser l’usage de ce dispositif, le mieux est d’inciter vos clients à installer l’application de votre enseigne, grâce par exemple à des offres exclusives réservées aux possesseurs de l’application. En effet, cela simplifiera techniquement vos actions et leur donnera plus de légitimité. En effet, on se sent tout de suite moins agressé, lorsqu’on reçoit une offre depuis une application que l’on a choisi d’installer plutôt que depuis un SMS que l’on n’a pas sollicité.

5.    Concrètement, voici comment cela fonctionne…

marketing mobilePour illustrer le thème de la géolocalisation, prenons l’exemple de l’entreprise Guy Degrenne, spécialisée dans les arts de la table. Cette dernière a en effet employé la géolocalisation et plus précisément le traçage digital afin d’accroître les performances de ses points de vente. Concrètement, elle a mis en place un dispositif géolocalisé qui permet de compter et de comparer le nombre de personnes passant devant le magasin et le nombre de visiteurs y entrant effectivement. Cela lui a permis d’ajuster les horaires d’ouverture de certains de ses magasins, après avoir constaté que les horaires de grand passage se situaient hors des horaires d’ouverture. En parallèle, ce dispositif performant lui a permis de mieux connaître ses visiteurs et notamment de savoir s’ils venaient pour la première fois ou s’ils étaient déjà clients, s’ils avaient déjà visité un autre magasin de l’enseigne, et même s’ils avaient déjà visité le site internet de l’entreprise. Une foule d’informations donc, croisant réalité et virtualité !

6. Le tuto en images…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *